Avertir le modérateur

11/02/2008

les banques et le prêt hypothécaire ou le hors la loi des banques

b871e0de5e409bbe87a1e2f5cd3ec40c.jpgEn mars 2006, le législateur met en place la formule du prêt hypothécaire ou crédit hypothécaire et en décembre 2007 le décret est publié, tout est prêt mais les banques ne bougent pas ! Aucune spot publicitaire et dieu sait si elles en sont  des adeptes. Une telle réforme se devait d'être révolutionnaire puisqu'elle constitue une certaine modernisation des garanties hypothécaires "un spécial crédit réservé aux seniors propriétaires". En fait, les garanties s'assouplissent et doivent permettre de concilier propriété et liberté en quelque sorte.

A l'heure où l'on ne cesse de parler de pouvoir d'achat, une telle initiative permettrait à des seniors propriétaires d'emprunter sur la valeur de leur bien et d'améliorer ainsi leur pouvoir d'achat.

Cette réforme de l'hypothèque repose sur deux produits : une hypothèque rechargeable et un viager hypothécaire. L'hypothèque rechargeable consiste pour un particulier à demander à sa banque le rechargement de son hypothèque c'est-à-dire le report de la fraction de garantie libérée par ses remboursements pour obtenir un nouveau financement : la maison, l'appartement et c'est ainsi que le capital principal devient une garantie. L'hypothèque prend alors en compte l'évolution de la vie.

Quant au viager hypothécaire, aujourd'hui la durée de vie est beaucoup plus longue et entraine des besoins nouveaux comme par exemple les dépenses de dépendance. Où trouver l'argent pour financer ces besoins évolutifs ?

De par cette nouvelle disposition, la personne âgée pourrait obtenir un prêt lié à la valeur de son bien immobilier.Rien à rembourser, puisque le remboursement se ferait par la vente dudit bien au décès ou après son départ en maison de retraite. Les héritiers n'auraient rien à rembourser puisqu'au décès le bien serait vendu sauf si ces même héritiers veulent eux-mêmes rembourser le crédit. Une telle formule est très intéressante mais les banques ne sont pas au rendez-vous !

Afin de bénéficier d'un tel crédit hypothécaire il faut avoir acquis un bien immo grâce à un crédit immobilier classique, garanti par une hypothèque. Peu importe que ce bien soit une résidence principale ou secondaire, et peu importe également des conditions de ressources de l'emprunteur.

Toutefois, quelques réserves sont à prendre en compte : ne pas oublier le principe de toute hypothèque qui en cas de difficultés de remboursement dudit crédit, les créanciers sont en droit d'exiger la vente du bien immobilier. Néanmoins, il faut également prendre en compte que les banques devraient prêter à concurrence de 30 % de la valeur vénale du bien donc leur risque est fort limité.

A l'heure actuelle malgré les demandes aucune banque ne veut s'aventurer dans cette formule : les banques n'ont pas la culture de prêter de l'argent sur des personnes à risques.

Mais au fait, il s'agit tout de même d'une loi !

C. Bony

acabe.fr

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu