Avertir le modérateur

01/09/2009

MAIS QUE SONT CES ABUS BANCAIRES A LIRE SANS SE METTRE EN COLERE

Face à un arbitraire lourd de conséquences et qui très souvent frôle le despostisme des banques ou plus exactement de ces conseilers, qu'ils soient financier ou de clientèle, cela ne change rien au problème soulevé, il peut être intéressant de révéler par des cas concrets ce à quoi sont confrontés bon nombre de clients des banques.

Une pointe d'humour conforte l'incompétence professionnelle, sachant qu'en principe la banque n'écoute pas un client qui dérange et utilise pour ce faire son artillerie : clôture de compte, fichage, blocage sur moyens de paiement sans préavis un vendredi, mise à terme d'un découvert sans préavis, des accords sur prêt et volte face le jour du rendez-vous chez le notaire, une publicité mensongère, des frais bancaires fabriqués, et ces conseillers si omniprésents pour vendre des produits financiers, ouvrir des comptes, deviennent invisibles, boite vocale, formation, rendez-vous, congé et le client ne comprend plus cette relation.

  1. Mr et Me T achètent une maison moyennant un crédit immobilier et pression envers les clients au motif d'un taux d'intérêts plus avantageux si Mr et Me T souscrivent à l'assurance habitation de ladite banque. Stratégie réussie. Parmi les papiers à fournir un rapport d'expert notifie le nombre de pièces du bien. Le conseiller clientèle s'autorise à saisir 5 pièces prétextant qu'une mezzanine, la 6ème pièce, ne se compte pas en pièce, alors qu'il est évident qu'une mezzanine est bien une pièce habitable. Suite à un dégat des eaux important, la compagnie d'assurance constate que cette mezzanine n'était pas déclarée et impute à Mr et Mme T 14 % sur l'indemnité pour fausse déclaration. Il est bon de rappeler que le rapport d'expertise est fourni lors de l'ouverture du prêt immobilier à la demande bien entendu de la banque. Au terme d'une réclamation de Mr et Mme T envers leur banque, aucune solution acceptable n'est proposée par la banque à leurs clients, ... d'où demande d'assistance de Mr et Mme T auprès de l'Acabe pour se faire enfin entendre.
  2. Mr B place une partie de son capital en 2001 correspondant à la somme de 30 000 € sur un compte plein de garanties offrant la rançon du succès pour reprendre le mot exact de l'établissement bancaire, une offre exceptionnelle, tout souscripteur récupère 2.5 fois son capital investi au terme de huit ans ! A ce jour, Mr B dénonce cette publicité mensongère et tout au moins des plus hasardeuses et en fait, très peu sérieuse pour des professionnels de la finance qui se sont autorisés à jouer avec l'argent des petits épargnants. Mr B ne baisse les bras et se fait assister par l'Acabe pour obtenir réparations.
  3. Mr Z étranger, ancien titulaire d'un compte bancaire et ayant souscrit à un compte plan retraite est actuellement retraité, vit dans son pays hors de l'Europe et attend le virement de sa rente depuis avril 2008 ! Devant un tel mutisme, il fait un déplacement en France en novembre 2008 dans l'espoir de faire aboutir sa demande et bien non ! Mr Z repart bredouille ! Et par l'intermédaire d'amis fait demander alors l'assistance auprès de l'Acabe pour se faire entendre.

Les prochains sous quinzaine.

Clair Bonny©091-422390400 acabe.fr

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu