Avertir le modérateur

17/01/2008

banque, actualite, les publicités bancaires sont toujours tentantes pour les consommateurs..

54135d0ede371b4694fa9fb9a3805da3.jpgLes établissements financiers spécialisés dans le crédit à la consommation lancent des campagnes publicitaires pleine d'imagination et ça marche.

De ce fait, les banques innovent dans des spots dont le dialogue laisse à désirer et totalement dépourvu d'une réelle information. Elles se doivent de générer un budget publicitaire afin de résorber officiellement une fraction de leurs profits, et quels profits ! Alors elles avancent des formules sur des délais de réponse de crédits, sur des échéances reportées à 3 mois, bref des formules "d'appât" avec une mise en scène plus que pathétique.

De telles publicitiés vantent un taux attractif d'un crédit à la consommation, une épargne populaire, et ces fameux rachats de crédits entre autres. Concernant par exemple, ces rachats de crédit le consommateur a du mal à s'y retrouver

Soyons clair, un rachat de crédit est un nouveau prêt et par conséquent pour éventuellement y accéder le consommateur ne doit n'y être interdit bancaire, ni fiché ficp. Mieux vaut ne pas attendre d'être acculé pour demander un rachat de crédit car tous les retards d'échéances mêmes régularisés apparaissent en interne dans les dossiers des établissements prêteurs. En principe, les banques accèdent difficilement à un rachat de crédits parce qu'elles en mesurent le risque et pour elles il s'agit d'un risque mieux mesuré puisqu'il succède à une crédit initial qui se fragilise.

Un rachat de crédit à tout prix est-ce vraiment la solution ? Pour qu'une telle initiative soit rentable il faut s'assurer que la durée restante du ou des prêts en cours soit supérieure à la durée écoulée et que le différentiel de taux soit au minimum de 1.2 %.

Le législateur encadre le rachat de crédit et prévoit des pénalités de remboursement anticipé et en fixe son montant soit 3 % du capital restant dû. Toutefois, des dispositions assouplies conformément au code de la consommation , en cas de perte d'emploi par exemple, peuvent diminuer ce pourcentage mais les frais de dossiers y sont ajoutés obligatoirement.

Voilà une information à mettre en scène qui transmettrait un vrai message utile aux consommateurs !

C.B.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu